image Retraite et prévoyance : le guide des démarches !

Retraite et prévoyance : le guide des démarches !

Guide prévoyance séniors

Tout contrat de travail, qu'il soit à durée déterminée ou non, s'achève lors de la retraite du salarié. Pour cela et pour éviter de manquer de soutien financier après la retraite, les salariés souscrivent à une assurance retraite. Pour y souscrire, il n'est pas nécessaire de se rapprocher d'une entreprise d'assurance. Très souvent, l'entreprise se charge d'un régime obligatoire qui couvre une partie de cette assurance. Toutefois, ce n'est pas exclu qu'une assurance individuelle retraite prévoyance soit prise.

Prévoyance retraite collective

Les salariés bénéficient tous d'une assurance retraite obligatoire. En plus de cette retraite, ils peuvent bénéficier d'une retraite volontaire. Il s'agit d'une retraite prévoyance qui viendra s'ajouter à la retraite de base. A la fin de chaque période de travail, un mois ou une semaine, les employés perçoivent un salaire. De ces salaires sont déduites les obligations multiples. En plus de ces déductions et cotisations, une partie du salaire est conservée par l'employeur.

Retirée sur chaque paie, la somme ainsi obtenue sera entièrement reversée à l'employé au moment de son départ à la retraite. Si le salarié décède avant le départ en retraite, ses héritiers pourront toujours bénéficier des garanties souscrites. Sauf convention collective ou accord de branche, l'employé n'est pas tenu de souscrire à un fond de retraite collectif. Il peut adhérer à une prévoyance retraite individuelle.

Prévoyance retraite individuelle

La prévoyance retraite individuelle se fait entre l'assureur et le salarié. Même le chômeur peut souscrire à une épargne retraite. Bien avant l'âge requis pour aller en retraite, un salarié verse périodiquement à un assureur une somme précise. Cette protection peut avoir lieu par une garantie retraite prévoyance particulière. Alors, il affecte automatiquement, une partie de son salaire au paiement de sa cotisation à la compagnie d'assurance.

En plus cette assurance retraite prévoyance, il peut s'agir d'un plan d'épargne retraite populaire (PERP) et du plan d'épargne en action (PEA) qui permettent au salarié de verser librement de l'argent à certaines institutions financières en vue d'en bénéficier lors de la retraite, sous forme de capital ou rente.

Il peut enfin en être question quand le salarié ou le chômeur adhérer à une assurance vie. Celle de la compagnie Filiassur, réunit les notions d'assurance obsèques, d'assurance maladie ou accident. Filiassur offre aussi une assurance retraite. Ainsi, il n'est pas forcément question d'une affectation de fond, mais juste d'un versement à intervalle régulier. Avec ce versement, le chômeur et le salarié, à l'âge pour aller à la retraite, percevront le montant correspondant à leurs versements. Ce versement se fera de diverses manières au choix.

Comment recevoir les fonds?

Une fois l'âge de la retraite atteint, le salarié comme le chômeur qui a souscrit à la prévoyance retraite commencera à percevoir les fonds versés. D'une part il peut être question de capital versé entièrement en un versement unique. Cette méthode sert surtout quand il est question d'un besoin urgent.

Le versement peut aussi tenir lieu d'investissement. Une fois réinvesti dans une nouvelle activité lucrative, le fond de retraite générera de nouveaux bénéfices. Le dernier mode de versement est effectivement le versement mensuel. Par ce mode, l'assuré se garantie une retraite très paisible.